AccueilServier refait totalement son modèle

Servier refait totalement son modèle

Le laboratoire a revu la productivité de sa recherche et de ses usines à travers le monde. Celui-ci compte procéder à la suppression de 610 emplois commerciaux dans l’Hexagone.

Chez Servier on vire à 90°

Après avoir duré moins de deux ans à la présidence du groupe, Olivier Laureau, son président, a pris la décision de moderniser l’entreprise, via un grand plan de restructuration en vue de la rendre plus compétitive dans une disposition plus concurrentielle.

L’entreprise est restée Longtemps attachée à son giron français et le manque d’actionnaires capables d’exiger des comptes, Servier doit maintenant nécessairement s’adapter au nouvel environnement de la pharmacie au risque d’être relayé au second plan.
Il réalise en effet actuellement 92 % de ses ventes hors génériques à l’international. Et en France, son chiffre d’affaires été scindé en deux entre 2010 et 2015, pour arriver à 241 millions d’euros, acculé par des baisses de prix et avec l’absence de nouveaux produits innovants.

Pour faire face à cela, la direction de Servier France a dévoilé jeudi au comité d’entreprise un projet de réorganisation, qui devrait mener vers la suppression de 610 postes de visiteurs médicaux sur 690.

Pour Servier pour retrouver la hausse ultérieure du chiffre d’affaires, relative au lancement sur le marché de médicaments anticancéreux demandera des compétences avantageuses puisque ces produits seront commercialisés à l’hôpital. Ce qui demande une réduction considérable du personnel.

« Améliorer le portefeuille de produits »

Pour retrouver les sommets au niveau des ventes, le président de Servier a déclaré. « Nous devons nécessairement enrichir notre portefeuille de produits et devenir plus compétitifs.